EN 1 CLIC
 

Le maire

Michel Fenard : “Préserver la qualité de vie des Baussencs”

 

M le Maire

L’année 2015 qui vient de s’achever est-elle une année très particulière ?

Les doubles événements de janvier et de novembre dernier nous ont, tous, profondément affectés. Ce sont les valeurs de la démocratie qui ont été attaquées. Ces valeurs, la liberté, l’égalité et la fraternité, sont l’essence même de notre nation, de notre république. La démocratie bafouée lors de l’attaque de Charlie Hebdo, symbole de l’expression la plus libre, ou des forces de police, symboles de l’autorité de l’Etat, puis, les monstrueux attentats de novembre visant notre jeunesse et notre culture, ont attaqué les fondements de notre modèle de société. Aux Baux-de-Provence, plus encore qu’ailleurs, nous avons une tradition d’accueil, de rencontre, de partage. C’est pourquoi je ne peux que condamner ces actes et appeler chacun à la vigilance, à la résistance et à la mobilisation pour défendre notre liberté et notre art de vivre.

Ces événements ont-ils eu un impact sur la commune des Baux-de-Provence ? 

Au-delà de l’indignation qui a touché tous les Baussencs, il faut être réaliste. Cette tragédie peut avoir des conséquences économiques. Notre commune qui vit et s’appuie sur l’activité touristique pourrait être affectée par une fréquentation moindre, notamment des touristes étrangers. C’est l’occasion pour moi de rappeler quelques chiffres clés. Près de deux millions  de personnes viennent visiter chaque année notre cité. Et près de 50% d’entre eux sont étrangers. Cette fréquentation touristique est-elle vécue comme un atout ou une contrainte ? C’est une bonne question. La commune des Baux-de-Provence compte quatre cent cinquante habitants. Pour deux millions de visiteurs… Le tourisme aux Baux-de-Provence s’est développé dès les années vingt, et surtout après la seconde guerre mondiale, conférant à notre petite commune une aura toute particulière en France, en Europe et dans le monde. Le tourisme fait partie de notre vie quotidienne. De plus, chacun est conscient qu’économiquement et financièrement le tourisme est notre principale ressource. Il permet de développer de l’activité et de l’emploi, mais permet aussi à la commune de présenter une des fiscalités les plus faibles de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Le tourisme a des vertus… bénéfiques. Mais il faut éviter l’envahissement et tout faire pour préserver la qualité de vie des Baussencs.

Cette caractéristique de village touristique conduit-elle les Baux à des aménagements particuliers?

En effet, l’augmentation de la fréquentation touristique conjuguée à des règles très strictes auxquelles nos sommes soumis en matière de préservation de l’environnement et du patrimoine implique une redéfinition complète de l’impact du tourisme sur le village et le site. Nous avons lancé une réflexion importante sur l’avenir des flux et du stationnement afin de protéger l’exceptionnelle beauté du site. De plus, le succès des Carrières de Lumières, avec plus de 500 000 entrées en 2015 – un record – implique également une réflexion en matière d’organisation. Nous devons nous poser la question, sur le modèle du Mont Saint-Michel, de l’accueil de nos visiteurs sur des sites de stationnement éloignés du village reliés par un système de navette. Pour établir le diagnostic et envisager les meilleures solutions, la commune a lancé une vaste étude qui doit s’achever en ce début d’année 2016. Les orientations qui seront prises suite à cette étude seront intégrées dans le futur Plan Local d’Urbanisme.